La Une
Search
Mercredi 03 Mars 2021
Journal Electronique

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a déclaré, mardi à Alger, que l’accompagnement des projets innovants des jeunes figurait parmi les priorités du programme d’action du gouvernement pour l’exercice 2021, ajoutant que l’appui des start-up constitue l’un des supports du nouveau modèle économique.

Djerad, qui a procédé à l’inauguration du premier accélérateur de start-up en Algérie Algeria Venture au niveau du parc des Grands Vents d’Ouled Fayet Dounia Parc à Alger, a souligné que «l’appui de l’innovation et des entreprises innovantes figure parmi les priorités du président de la République pour la relance d’un nouveau modèle économique qui repose sur la nouvelle technologie et l’économie du savoir.
«Le président de la République a insisté, à maintes reprises, sur l’impératif de réunir toutes les conditions et moyens nécessaires pour leur permettre de s’acquitter pleinement de leur rôle dans le processus de diversification économique escompté», a-t-il rappelé.
  Aujourd’hui, l’Algérie fait face à des défis socioéconomiques majeurs qui doivent être relevés à travers l’insertion du savoir et de l’innovation dans la formulation de toute vision ou stratégie de développement, à travers l’appui des start-up à potentiel important de croissance, précisant qu’un cadre organisationnel et juridique a été mis en place pour encadrer ses activités et créer un fonds d’investissement pour son financement.
L’inauguration de cette structure «confirme l’appui du gouvernement aux start-up à travers le lancement d’un accélérateur de start-up avec des moyens matériels et un mode de gestion conformes aux normes internationales», ce qui contribuera à l’appui des efforts de l’Etat pour aboutir à des solutions durables à même de faire de l’Algérie un pôle d’innovation par excellence en Afrique et dans la région, a-t-il ajouté.

Plusieurs questions de l’actualité ont été abordées lors de l’entrevue accordée, hier, par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, à des responsables de médias nationaux dans le cadre de ses rencontres périodiques avec la presse nationale.


Questionné sur le slogan scandé lors des marches du hirak appelant à «un Etat civil et non militaire», le chef de l’Etat a  répondu : «La politique est faite par les politiques. Depuis 15 ans, ce slogan revient, porté par des personnes missionnées par l’étranger. Aujourd’hui, nous disons que le régime algérien est clair, le peuple s’est exprimé dans la rue pour demander un changement institutionnel et nous avons organisé une élection présidentielle dans ce cadre.» A propos de ceux qui ont fait état d’un éventuel désaccord entre l’armée et le président de la République à l’origine d’une probable démission, Tebboune a été catégorique : «L’ANP est arrivée à un haut degré de professionnalisme et est très loin de la politique. Je ne pense pas qu’il y ait à travers le monde une armée disciplinée, nationaliste, protectrice du territoire, des frontières et de la Constitution appliquant les instructions du Président comme la nôtre.» «Mon plus grand soutien et ma plus grande écoute, c’est l’armée, de plus, c’est moi le ministre de la Défense et chef suprême des forces armées. C’est grâce à l’ANP que les marches sont  sécurisées. Vendredi dernier, des personnes munies d’armes blanches ont été arrêtées», a-t-il enchaîné.  Concernant la reprise des marches du hirak, le Président a fait observer qu’«elles ne nous dérangent pas, nous sommes au deuxième anniversaire du mouvement populaire, le peuple est sorti commémorer l’évènement, mais d’autres étaient là pour d’autres motifs.» «Ceux qui ont repris les marches ne sont pas tous en accord avec les revendications du hirak authentique, lesquelles ont été pour leur majorité satisfaites.»

Un outil de contrôle de l’application des décisions du gouvernement

 

 Associer le patronat à la politique  d’investissement  

 Appliquer les dispositions de la loi sur la concurrence interdisant le monopole

 Entamer la production du vaccin Sputnik V dans les meilleurs délais

  En finir avec les conséquences de la mauvaise gestion du secteur de l’industrie

 Lancer les travaux de réalisation du port d’El Hamdania au plus tard dans deux mois

 Réviser les plans de la circulation routière dans la capitale

Le Conseil des ministres a tenu, dimanche , sa réunion périodique, sous la présidence du chef de l’Etat, Abdelmadjid Tebboune, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, indique un communiqué de la présidence de la République, dont voici le texte intégral.

«Le Conseil des ministres a tenu, dimanche 28 février 2021, sa réunion périodique, sous la présidence du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale. L’ordre du jour de la réunion a porté, outre l’exposé du Premier ministre sur l’activité gouvernementale, sur l’examen de plusieurs exposés sectoriels, dont le premier a été celui présenté par le ministre de l’Intérieur et des Collectivités locales sur le fonctionnement de la Commission d’aide à la définition des sites, la promotion de l’investissement et la régulation du foncier, en sus d’un état des lieux sur le foncier industriel.

Les élections législatives anticipées annoncées par le chef de l’Etat donneront naissance à une Assemblée populaire nationale devant concrétiser les objectifs de la nouvelle Algérie. Sera-t-elle à la hauteur des attentes ? Réussira-t-elle à faire émerger une nouvelle majorité et conduire à l’apparition d’une autre génération d’élus ?

Le politologue Mohamed Hassène Daouadji se dit convaincu que «ce scrutin de tous les enjeux» aboutira «à une nouvelle configuration politique». Selon lui, la prochaine Assemblée sera sous la forme d’une institution mosaïque. «Une majorité parlementaire est une éventualité à écarter car sur la scène politique, il n’existe pas de courant politique dominant», argue-t-il. De ce fait, la future Assemblée devrait contenir de nombreux groupes parlementaires représentants de partis politiques plus ou moins actifs. Nous verrons également quelques candidats indépendants au nom de la société civile obtenir des sièges. In fine, «l’APN regroupera de nombreux courants politiques dont des nationalistes, des démocrates et même des islamistes et quelques figures du hirak et de la société civile», prévoit-il. Daouadji s’attend aussi à la formation de nouvelles alliances et d’une alliance présidentielle, qui permettra au chef de l’Etat de composer son gouvernement conformément à la Constitution. «Cette hypothèse est logique, car elle autorisera une représentativité de l’ensemble des courants au sein de la nouvelle Assemblée», souligne-t-il, relevant que quelques partis de l’opposition et du courant islamiste ont de larges chances d’intégrer cette institution si les nouvelles dispositions du code électoral en préparation prennent tout leur sens.

Attendus avec impatience par les uns, craints par les autres, les vaccins anti-Covid-19 ne sont pas vus de la même facon par les Algériens. La majorité écrasante des personnes questionnées exige le vaccin russe Sputnik V. Mieux, elles se montrent réticentes envers les autres vaccins, voire les rejettent  parfois.  

Ils ne sont pas nombreux à se bousculer pour se faire vacciner. C’est, en effet, le constat fait en cette fin de semaine. Au niveau des établissements publics de santé de proximité (EPSP) d’Alger, les citoyens, notamment les personnes âgées,  viennent se faire s’inscrire sur les plateformes numériques afin de bénéficier du vaccin contre le coronavirus. «A travers cette plateforme, les experts du Centre national de pharmacovigilance et de matériovigilance suivront les effets secondaires du vaccin dans le cas d’une déclaration par le corps médical supervisant cette opération ou par la personne vaccinée, aussi bien juste après la vaccination qu’à long terme», explique le Pr Amir Zenati, chef du service de cardiologie à l’EPSP de Chéraga (Alger). Le plus surprenant, c’est que la majorité écrasante des personnes croisées exige le vaccin russe Sputnik V. Mieux, elles se montrent réticentes et parfois rejettent carrément les autres vaccins. Karim, un sexagénaire, estime que le vaccin russe a un bon profil de sécurité. «Le Sputnik V a été bien toléré dans l’ensemble, même si les effets secondaires sont un peu plus importants que pour les autres vaccins», note-t-il.
Rachid, retraité, venu s’inscrire avec son épouse sur la plateforme numérique, confie qu’ils ne comptent pas se faire vacciner dans l’immédiat mais préfèrent attendre pour évaluer les effets secondaires sur le moyen et long terme, histoire d’être prudents. La plupart des personnes rencontrées semblent être très documentées sur le taux d’efficacité des vaccins. Elles s’accordent toutes à dire que le vaccin russe est le meilleur, sachant, précisent-elles, que les résultats des essais publiés dans la revue The Lancet confirment les bonnes performances du vaccin.

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Saga des entreprises

Santé

Destination Algérie

    • 61 projets en cours de réalisation à Tizi Ouzou

      Pas moins de 61 projets d’investissement touristiques privés sont en cours de réalisation dans la wilaya de Tizi Ouzou a indiqué le directeur local du tourisme, Rachid Gheddouchi. Ce dernier nous a indiqué que 440 projets d’investissement dans le domaine du tourisme ont été déposés au niveau de ses services. Ainsi ces différentes structures «mettront à la disposition du secteur quelque 7 200 lits et généreront quelque 3 564 emplois» a-t-il indiqué. Sur les 61 projets on compte des hôtels, des auberges, des centres et villages de vacances, des terrains de camping ainsi que des résidences touristiques.

Histoire

Sciences et Technologies

L'agenda

Mechaâl Echahid
Le forum de la mémoire d’El Moudjahid, en collaboration avec l’association Mechaâl Echahid, célèbre, le 03 mars à 10h, au complexe culturel Larbi-Ben-M'hidi, Alger, le 64e anniversaire de l'assassinat de Larbi Ben M'hidi.

CACI
La Chambre algérienne de commerce et d’industrie organisera, le 03 mars, à 9h, un webinaire national sur les exportations de services en Algérie.

UGCAA
L’UGCAA organisera, le 03 mars, à 9h30, au niveau de son siège, une conférence sur l’impact de la Covid-19 sur les crèches et les maternelles.

PT
La secrétaire générale du Parti des travailleurs, Mme Louisa Hanoune, animera, le 03 mars, à 10h30, au siège de son parti, une conférence de presse.


Opéra d’Alger
L’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïh lance des ateliers d’initiation au chant ouverts dans les répertoires traditionnels et universels. Les inscriptions auront lieu jusqu’au 15 mars 2021.


DGF
La Direction générale des forêts célébrera, le 3 mars à 9h30, à la réserve de chasse de Zéralda, la Journée mondiale de la vie sauvage.

UGCAA
L’UGCAA organisera, le 3 mars à 9h30, au siège de l’Union, une conférence sur l’impact de la Covid-19 sur les crèches et les maternelles.

Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Sports Divers

Hebergement/Kdhosting : kdconcept