Brahim Zitouni, politologue : «Le hirak est le digne héritier du Mouvement national»
Search
Dimanche 07 Mars 2021
Journal Electronique


Le hirak populaire, que connaît l’Algérie depuis le 22 février 2019, est le prolongement d’une tentative démocratique que Ferhat Abbès et le parti qu’il dirigeait après 1946, l’Union démocratique du manifeste algérien, ont tenté de faire émerger au sein du Mouvement national, a soutenu, hier, l’analyste Brahim Zitouni. Invité de la Radio nationale, il a d’abord fait un rappel historique de la mobilisation populaire qui a permis la refondation de l’Etat pour la construction d’une Algérie nouvelle. «Analyser le hirak est difficile vu que l’on n’a pas le recul nécessaire», a-t-il, toutefois, reconnu, avant d’aller chercher des similitudes dans le Mouvement national. «Il me vient à l’esprit l’expérience des Amis du manifeste et de la liberté de Ferhat Abbès, le 14 mars 1944, lorsqu’allant voir Messali Hadj et les oulémas, il leur suggéra de s’unir dans une association souple», a expliqué Zitouni, qui parle d’une «nouvelle forme de lutte s’appuyant sur différents partis qui agissaient comme une seule entité». «Cela ressemble un tantinet au hirak et au mouvement social du 22 février, puisque différents courants politiques, sous l’emblème du hirak, vont défaire l’autoritarisme rentier», a-t-il expliqué. Quelque part, a-t-il renchéri, le président de la République, comme Ferhat Abbès, a proposé une sorte d’AML, un mouvement pour défaire l’autoritarisme et aller vers plus de libertés lors des élections. «Ce parallèle permet de comprendre la nature profonde du hirak qui n’est pas en rupture avec le Mouvement national», a souligné Zitouni. Il a évoqué, ensuite, la Constitution adoptée par voie référendaire et qui représente l’un des chantiers phare lancés par le président Tebboune qui, «une année après son investiture, a jeté les bases de l’édification de l’Algérie nouvelle». Tebboune a satisfait l’une des revendications des Algériens, sortis en masse à travers un hirak «béni et authentique» pour réclamer le changement. «Le Président avait insisté sur la traduction du mouvement social dans la Constitution. C’est pour cela que toutes les libertés y sont inscrites», a déclaré Zitouni. L’invité s’est, enfin, attardé sur la place accordée à la jeunesse et à la société civile dans la Constitution.
Samira Sidhoum

  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira
  • reboisement  barrage Douira

Santé

Destination Algérie

L'agenda

 

Ministère de la Solidarité

La ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, Mme Kaoutar Krikou, présidera, le 8 mars  à 14h, au siège du ministère des Affaires étrangères, la cérémonie de célébration de la Journée internationale de la femme.

Ministère de l’Environnement

La ministre de l’Environnement, Mme Dalila Boudjemaâ, présidera, le 8 mars  à 11h, la cérémonie célébration de la Journée internationale de la femme de célébration où les femmes du secteur seront à l’honneur.



Opéra d’Alger
L’Opéra d’Alger Boualem-Bessaïh lance des ateliers d’initiation au chant ouverts dans les répertoires traditionnels et universels. Les inscriptions auront lieu jusqu’au 15 mars 2021.



HCA

Le Haut-Commissariat à l’amazighité organise, le 8 mars, dans la wilaya de Tipasa, une table ronde suivie d’une présentation exclusive des actes du Colloque international «La résistance de la femme dans l’Afrique du Nord de l’Antiquité au XIXe siècle».

DGF

La Direction générale des forêts organise, les 7 et 8 mars, au Centre international des conférences, Alger, un atelier d’élaboration du plan d’action pour la promotion des produits forestiers non ligneux en Algérie.


Don de sang

La Fédération algérienne des donneurs de sang lance un appel à l’ensemble de la population âgée de 18 à 65 ans et en bonne santé à faire don de sang.

Hebergement/Kdhosting : kdconcept